Autour de la Grand Place

À force de compléter le circuit initial, il risquait de devenir un peu trop long. Nous l’avons donc réparti en 3 circuits qui pourront facilement être combinés pour ceux qui le souhaitent, car ils passent tous les 3 par la Grand-Place:

1) L’îlot sacré et les Galeries Royales Saint-Hubert

2) Autour de la Gare Centrale

3) Le quartier du Manneken-Pis

Ci-dessous, l’ancien circuit:

Voir le plan.

Un petit circuit qui vous permettra de découvrir les principales richesses du cœur de Bruxelles. Exclusivement à pied (circulation automobile interdite presque partout dans ce quartier). D’après Google Maps, le circuit ne fait que 2200m et se fait en 23 minutes. En réalité, pour bien déguster, il faut compter entre 1 et 2 heures.

Point de départ : métro Bourse (arriver en tram / en voiture).

A. La Bourse (boulevard Anspach)
Depuis que les opérations boursières se font sur l’internet, ce bâtiment n’a pas encore trouvé une nouvelle affectation, mais on parle d’en faire bientôt un « palais de la bière ».

B.  Le café Cirio (rue de la Bourse, 18))
Prenez la rue de la Bourse (à gauche du bâtiment). Au numéro 18, une très belle brasserie, le Cirio, qui a conservé sa décoration style 1900. Les dames de Bruxelles y savourent un « half & half » (moitié spumante, moitié vin blanc) ou un porto, parfois un verre, mais souvent un « filo » (?), une mini bouteille qui fait environ 2 verres bien remplis.
Notre conseil : n’y entrez pas maintenant, mais revenez à la fin de la promenade.

C. Eglise Saint-Nicolas de la Bourse
En sortant de la rue de la Bourse, on est devant une des 4 plus vieilles églises de Bruxelles.

D. La Bécasse (rue de Tabora, 11)
Prenez la rue de Tabora (à gauche devant l’église). Au n°11 se cache La Bécasse, un des quelques cafés où on peut encore goûter le traditionnel lambic bruxellois (Timmermans Lambic Doux 5,5°), une bière légère non pétillante obtenue par une fermentation spontanée (sans ajout de levure), servie à la pression.

E. Rue du Marché aux Herbes
Remarquez les petites impasses à gauche au bas de la rue, notamment l’impasse Saint-Nicolas où se trouve le café « Au bon vieux Temps »; on y sert la trappiste Westmalle double à la pression.

F. Petite rue des Bouchers
Vous pénétrez dans le cœur de ce quartier typique du vieux Bruxelles que les commerçants locaux ont dénommé « l’îlot sacré » mais qu’ils ont pollué par les terrasses de restaurants. Vous risquez d’être victime du harcèlement de la part des employés de ces restaurants sans grand intérêt gastronomique.

G. Théâtre Royal de Toone (impasse Schuddeveld)
Une petite salle, mais un grand lieu du folklore bruxellois. Un théâtre de marionnettes qui n’est pas un théâtre pour enfants mais qui perpétue l’humour gouailleur des bruxellois (la « zwanze« ) et le dialecte en voie de disparition (le « brusseleir », un mélange savoureux de français et de flamand).
N.B.: ils jouent aussi en français, pour les non bruxellois.

H. Chez Léon (rue des Bouchers, 18)C’est à peu près le seul endroit du quartier où on peut vous conseiller de manger, bien qu’il exagère en s’autoproclamant « probablement la friture la plus bruxelloise du monde » (mais c’est un bruxellois « zwanzeur »).

I. Librairie Tropismes (galerie des Princes 11)
Chez Léon, on prend la rue des Dominicains et on entre par la petite porte dans la plus belle des Galeries de Bruxelles, les Galeries Royales Saint-Hubert qui forment un T constitué de la galerie de la Reine (la branche droite du T), la galerie du Roi (la branche gauche du T) et la galerie des Princes, le pied du T, qui est en réalité beaucoup plus petite que les deux autres.
Tropismes est une des très belles librairies de Bruxelles qui résistera à la concurrence de l’internet (grâce à la compétence de son personnel et à ses multiples recoins où vous pouvez fouiller). Même si vous n’avez pas l’intention d’acheter un livre, entrez (l’entrée est libre) et suivez la direction des livres pour enfants et bandes dessinées. Ceci vous emmènera dans une extension spécialisée de laquelle vous pourrez sortir directement dans la Galerie du Roi, au numéro 4 (J).

K. A La Mort Subite (rue Montagne aux Herbes Potagères 7)
Cette étape est facultative (je parle du café « à la mort subite« , du nom d’une bière typiquement bruxelloise), mais la Galerie du Roi mérite un aller retour, notamment pour les pralines (les chocolats), mais il y en aura encore beaucoup dans la suite de la promenade.

L. La cathédrale Saint-Michel
A la sortie de la Galerie du Roi, on monte la rue d’Aremberg sur 200m et on se trouve au pied de la cathédrale. Revenez dans la Galerie pour la suite de la promenade.

M. Galerie de la Reine (visite virtuelle)On continue dans la galerie de la Reine.

N. La boutique Tintin (rue de la Colline, 13)
En sortant de la Galerie, on peut faire le tour des échoppes d’artisanat (?) sur la petite place à gauche et y admirer la fontaine Charles Buls (un ancien bourgmestre de Bruxelles). Puis on continue par la rue de la Colline (en face de la galerie). On y trouve la boutique Tintin. La boutique est belle et vend de beaux objets. C’est cher! mais, si vous voulez un souvenir de Bruxelles, c’est mieux qu’un mini manneken-piss ou un mini atomium. Mais il vaut mieux compléter votre collection de Tintin dans une vraie librairie (ou au marché aux puces).

O. Grand-Place
On arrive enfin sur la plus belle place du monde (c’est du moins ce que prétendent les bruxellois). Jugez vous-même. Visite virtuelle.

P. Manneken Pis (rue de l’Etuve 46)
Le bruxellois le plus célèbre ! Les boutiques tout le long de la rue de l’Etuve ne vendent que des gadgets touristiques sans intérêt et le petit bonhomme qui fait pipi risque de vous décevoir. Vous voilà prévenus.

Q. Chez Catherine (rue du Midi, 23)
On prend la rue du Chêne, dans la direction indiquée par le jet de Manneken Pis, puis on prend la rue du Midi vers la droite.
Ne ratez pas l’occasion d’aller acheter de bons fromages Chez Catherine. Ce sera un de vos bons souvenirs de Bruxelles. Nous ne sommes pas les seuls à le dire (voir ici).

R. Falstaff (rue Henri Maus, 17-23)
On termine la promenade dans un beau café de style parisien. Mais, si vous avez soif,  nous vous conseillons plutôt le Cirio (de l’autre côté du bâtiment de la Bourse), si vous ne vous y êtes pas arrêté au début de la promenade.